Transactions Confidentielles et Bulletproofs

25 juin 2019

La poursuite de l’anonymat dans le Bitcoin est une tâche entreprise par des nombreux membres de la communauté. Sachant que chacune des transactions doit être vérifiées par le réseau de nœuds, les transactions sont naturellement publiques et tous peuvent les consulter. L’aspect pseudonymique des adresses aide légèrement à améliorer l’anonymat dans le Bitcoin, mais n’est pas suffisant pour avoir un réseau financier confidentiel. La révélation de certaines informations financières, telles que les destinataires d’une transaction ou encore le montant de celles-ci peuvent mettre en péril le concept d’une compétition juste. Il y a également des risques de sécurité rattachées au fait que les transactions sont publiques et peuvent constituer un danger pour les usagers.

De nombreuses techniques d’anonymat sont apparues dans le Bitcoin, comme CoinJoin. Il s’agit d’une méthode qui consiste à obfusquer les transactions en mélangeant les inputs et les outputs de divers manières, toujours en s’appuyant sur les heuristiques préétablies par les compagnies d’analyses de blockchain. Pour en apprendre plus sur la technologie Coinjoin ainsi que ces nombreuses implémentations, veuillez consulter notre diagramme.

La méthode Coinjoin est un moyen efficace pour mêler les expéditeurs ainsi que les destinataires de certaines transactions. Toutefois, le montant des transactions reste publics et peuvent constituer d’un moyen pour déanonymiser certain usagers. L’idée des transactions anonymes (Confidential Transactions) est donc apparue dès 2015 afin de répondre à ce besoin en masquant non seulement les destinateurs, mais également le montant des transactions. Les transactions anonymes avaient toutefois certaines limitations par rapport à leur exécution, car la vérification de leur validité constitue un fardeau trop important pour du matériel informatique régulier. Cela est causé par la nature des schémas et des calculs cryptographique complexes nécessaires pour la vérification de celles-ci.

Les transactions Bulletproofs sont donc une alternative proposée aux transactions anonymes. Plusieurs cryptographes et mathématiciens renommés tel que Dan Boneh, Benedikt Bünz et Adam Back ont su construire une méthode plus efficace pour masquer le montant des transactions en réduisant considérablement le fardeau de vérification grâce à des propriétés de vérification en lots.

Cependant, sous la forme actuelle, il y un risque non négligeable d’inflation puisque les montants sont anonymes. Il n’y donc aucun plan d’implémentation de ce type de transactions dans le protocole du Bitcoin.